3-pano.png

TEMOIGNAGE
"Je suis Pascale Francillon, Fromagère fermière"

A la ferme de Plantimay,située à Saint-Joseph-de-Rivière (Isère)
dans le Parc Natural Régional de Chartreuse.

Nous travaillons en famille :

mon mari, Claude, et un de nos fils, Benoît, s’occupent des animaux et de la production du lait,

tandis que notre autre fils Sylvain, et moi-même, travaillons à la fromagerie… 

Pour moi,  « producteur fermier » c'est une profession et un choix de vie. C'est travailler au contact des animaux tous les jours. Produire du lait cru - matière première « vivante » qui change en fonction des saisons - pour le transformer ensuite en fromages, est notre engagement quotidien. Etre producteur fermier, c'est aussi la satisfaction de réussir nos fromages pour régaler nos clients. C'est partager notre travail et  nos connaissances avec des salariés, des stagiaires pour leur faire découvrir notre métier. Enfin, c'est entre tenir notre territoire et participer à la vie locale.  
J’ai commencé à faire des fromages en 1984, en arrivant à Plantimay, ferme familiale depuis plusieurs générations …  La maman de mon mari, qui faisait du fromage pour leur consommation personnelle, m’a transmis son savoir-faire : ça m’a permis de trouver une activité propre au sein de la ferme, que j’ai ensuite  pu développer à ma façon… » 

Ecouter l'interview
Logo-PLF-cmjn%2520Vectorise%2520(1)_edited_edited.jpg
micro
00:00 / 03:40
Les autres interviews ...

Nous élevons 65 vaches Montbéliardes, ainsi qu’une centaine de chèvres chamoisées. Tout le lait produit par nos animaux est intégralement transformé sur place en fromages. 

Tous les jours, nous transformons notre lait entier cru. Nous  fabriquons des fromages lactiques au lait de vache (notamment du Saint-Marcellin IGP et du Saint Fél icien), ainsi qu’au lait de chèvre. Nous comptons parmi nos spécialités un fromage lactique parfumé  à la liqueur de Chartreuse. Nous élaborons aussi une gamme complète de fromages à pâte pressée  aussi bien au lait de chèvre que de vache, dont la «tomme de Chartreuse». 

La moitié de notre production est vendue en direct à la ferme et sur les marchés environnants (tous situés à maximum 10 kms de la ferme). L’autre moitié est commercialisée chez des crémiers-affineurs, en  France et en Europe. 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram